Articles

Affichage des articles du 2020

Le hiéroglyphe chasse l'hiéroglyphe

Parlons pour une fois d'orthographe. En bon français, l'on devrait dire l'hiéroglyphe, pleins d'hiéroglyphes, les "zhiéroglyphes", un "nhiêroglyphe", étant donné que c'est un h muet. Mais comme l'usage finit toujours par l'emporter... 😀

Les sauveteurs de momies

Lors des déprédations et des profanations commises à la fin de l'époque ramesside dans la nécropole thébaine, ce sont Hérihor, Pinedjem Ier et II qui se chargèrent de mettre à l'abri les momies royales.

Justice pharaonique

Ce n'était pas le guichet unique 😀 En Egypte ancienne, il existait trois moyens d'ester en justice, oralement devant les juges, en déposant une requête écrite ou bien encore, à partir du Nouvel Empire, en sollicitant l'oracle divin.

Ahmosis, ce n'est pas Amasis

Le pharaon Ahmosis, qui libère l'Egypte des Hyksôs, premier roi de la XVIIIe dynastie, n'est pas Amasis, souverain, quant à lui, de la XXVIe dynastie saïte. Presque un millénaire les sépare.

Aménothès, mais c'est Aménophis

Hé oui ! Si l'on veut employer la forme grecque corecte du nom Amenhotep (Amon est satisfait), il faut dire Aménothès, car Aménophis transcrit le nom Aménémipèt (Amon est dans Karnak). Simple, non ? 😀

Quand Hathor se fait faucon

Nombreux sont ceux qui connaissent cette vache céleste, à la fois, Oeil de Rê, fille de Rê, épouse d'Horus, déesse de l'amour, de la joie et de la musique, mère universelle, patronne de la nécropole thébaine. Cependant, elle prend aussi la forme d'un faucon femelle venant de la Terre du dieu, notamment à Dendéra.

Calvitie pharaonique

Entre autres remèdes pour soigner la perte de cheveux, vous pouviez utiliser un mélange de graisse de lion, d'hippopotame, de crocodile, de chat, de serpent et d'ibex. Vous n'aviez plus qu'à vous badigeonner la tête de cette mixture. 😀

Le lancer des quatre boules au temps des pharaons

Le lancer des quatre boules d'argile. Hé non ! Ce n'était pas un jeu égyptien, 😀 mais un rite destiné à protéger Osiris de Seth, dans lequel ces boules étaient mises en relation avec les points cardinaux et des déesses.

Un songe de l'Egypte antique

D'après un papyrus d'interprétation des songes, lorsqu'un ancien Égyptien se voyait en rêve avec une tête de léopard, c'était bon. Cela signifiait qu'il serait chef. A méditer 😀

Sur un papyrus magique

Dans un papyrus magique du Nouvel Empire relatif aux morsures de serpents, les Egyptiens demandaient au patient de lécher une image d'Atoum, d'Horus Hékénou et d'Isis. Je vous le déconseille.  😄

A propos du pharaon

Durant les derniers jours de chaque année, le pouvoir du pharaon était confirmé par des rites tel celui où il devait ingurgiter l'hiéroglyphe "fonction" réalisé en mie de pain mâchée. Voilà un moyen efficace d'être imprégné d'une fonction. 😀

D'après un papyrus médical

Les anciens Egyptiens avaient, dans un papyrus médical, une solution particulièrement logique pour écarter les souris, à savoir mettre de la graisse de chat sur les choses. Logique, mais au résultat incertain. 😃

Egypte pharaonique et hiéroglyphes

Découvrez Les hiéroglyphes sur Google https://g.page/Leshiero?gt